Islam et Communauté Animale

L'Islam et le respect de la vie animale et la préservation de l’environnement

الإسلام واحترام النفس الحيوانية والمحافظة على الطبيعة

L’Islam comprend des enseignements qu’il peut être utile de soumettre à tous ceux qui défendent la dignité des animaux.

Le Coran affirme ainsi :

« Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communautés... » (Coran, 6,38). 

يقول الله سبحانه وتعالى { وَمَا مِن دَآبَّةٍ فِي الأَرْضِ وَلاَ طَائِرٍ يَطِيرُ بِجَنَاحَيْهِ إِلاَّ أُمَمٌ أَمْثَالُكُم ... } الأنعام38   .

Cela signifie que les espèces animales bénéficient du statut de créature, tout comme les êtres humains.

Le Prophète Muhammad  (paix et bénédiction sur lui) lui-même s’est exprimé très clairement sur ce thème en de nombreuses occasions.

Il dit un jour :

« Une femme a été tourmentée en enfer à cause d’une chatte qu’elle avait enfermée jusqu’à ce qu’elle périsse. A cause de l’animal, elle entra en enfer. Elle ne l’avait ni nourrie, ni abreuvée alors qu’elle l’avait enfermée, ne lui laissant aucune possibilité de consommer ses proies. » (Al-Bukhârî, Muslim)

Un autre jour, des enfants avaient attaché un oiseau vivant en le prenant pour cible.

Ibn ‘Umar, disciple du Prophète, s’exclama:

« Le Prophète  a maudit celui qui se sert comme cible de tout être vivant (attaché). » (Al-Bukhârî, Muslim)

Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) vit une fois un âne marqué sur le visage. Il désapprouva la chose et déclara:

« Que Dieu maudisse celui qui l’a marqué ! » (Muslim)

Evoquons encore ces événements :

« Nous étions en voyage. Nous vîmes alors un oiseau avec ses deux petits. Nous prîmes les oisillons et leur mère se  mit à voler au-dessus de nos têtes. A ce moment arriva le Prophète  (paix et bénédiction sur lui), qui demanda : « Qui a fait de la peine à cet oiseau en lui prenant ses petits ? Allez, rendez-lui ses enfants ! »  

Un autre jour, il apprit que des hommes avaient brûlé une fourmilière. Il demanda alors:

«  Qui l’a brûlée ? » Ses compagnons répondirent: « Nous. » Il déclara : « Il ne convient à personne de châtier par le feu, sinon le Maître du feu. » (Abû Dâwûd) 

Cela se passait au VIIe siècle, bien avant que l’on envisage en Europe des associations pour la protection des animaux.

Aimer et protéger les animaux fait donc partie des enseignements de l’Islam. Même lorsqu’il s’agissait de se nourrir, le Prophète (paix et bénédiction sur lui) commandait aux croyants d’épargner à l’animal toute souffrance.

Encore un exemple:
Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) était assis en méditant. Lorsqu'il voulut se lever pour partir, il regarda son chat endormi sur son manteau, alors il découpa le manteau pour ne pas troubler le sommeil de son chat.

Dans un hadith Sahih, le prophète (paix et bénédiction sur lui) apporta son bol d'ablution et le posa par terre, un chat s'approcha et bu de cette eau. Le prophète le laissa boire, puis pris le reste de cette eau avec laquelle il fit ses ablutions.

Nous remarquons à travers le monde une nouvelle mode qui consiste aux combats entre animaux. Que ce soit celui des taureaux, coqs, chèvres, chiens ou autre animal, cela est interdit en Islam. Le prophète a interdit la torture des animaux et ces combats entrent dans la torture des animaux.

Et le chien ?

L’Islam nous montre combien le Créateur apprécie de nous voir protéger sincèrement et avec bonté les espèces qui nous sont inférieures et qui dépendent de nous.

Le Prophète (paix et bénédiction sur lui)  raconta un jour ce récit :

« Alors qu’un homme cheminait, il fut pris d’une grande soif. Il trouva un puits dans lequel il descendit et but. Quand il en sortit, il vit un chien haletant qui mangeait de la boue sous l’effet de la soif. L’homme se dit : « Ce chien est en proie à une soif semblable à celle que je viens d’éprouver il y a peu. » Il descendit alors dans le puits et remplit d’eau sa chaussure qu’il tint entre ses dents jusqu’à ce qu’il se hissât en dehors du puits. Ainsi, il donna à boire au chien. Dieu lui en fut reconnaissant de sorte qu’il lui pardonna, et le fit entrer au paradis. »

Les compagnons du Prophète (paix et bénédiction sur lui) lui demandèrent (surpris) :

« Ô Messager de Dieu, nous serions récompensés pour (avoir été compatissants envers) des animaux ? »  Le Prophète  dit : « Pour tout être vivant, il y a une récompense.» (Al-Bukhârî, Muslim)

Le même événement est rapporté, mais cette fois en faveur d’une prostituée. Le Prophète a dit :

« Un chien à demi-mort de soif tournait autour d’un puits, lorsqu’il fut remarqué par une prostituée qui enleva sa chaussure et s’en servit pour lui donner à boire. Ce geste lui valut d’être pardonnée. » (Al-Bukhârî, Muslim)

L'Islam a fixé des règles pour cet animal domestique. Il doit être bien traité et à l'abri du froid.

Les musulmans sont encouragés à être bons envers TOUS les animaux et il leur est interdit de leur faire du mal.

Pour quelle raison le fait de prendre soin d’une créature d’Allah et refuser de lui faire du mal serait désapprouvé par Le Tout Puissant, Le Tout Miséricordieux ?

Nous voyons combien les portes de la clémence divine restent ouvertes à toutes et à tous.

Tel est l'Islam, tel est notre Prophète.

Islam & protection de l’environnement

Islam et protection de l’environnement : C’est certain, l’activité humaine à un impact direct sur la dégradation de l’environnement.

Pollution, raréfaction des ressources naturelles, perte de la biodiversité sont la conséquence directe des progrès technologiques, électroniques et chimiques. L’homme altère, sans réfléchir aux conséquences, l’équilibre de la planète terre.

L’eau, l’air, les ressources naturelles, la biodiversité et aussi notre propre santé sont en danger.

Les musulmans doivent  se sentir impliqués et trouver des solutions pour stopper ce désastre.

Voyons ensemble quelle importance apporte l’Islam à la protection de l’environnement.

Allah, Le Très Haut, a créé cet univers avec une précision impressionnante, qui n’a pas d’égal.  Il a fait de la Terre  un système complexe qui n’existe que par son équilibre.  Avec harmonie, corrélation et cohérence entre la création.

Écosystème , Biocénose et Biotope 

Allah a créé chaque chose dans un temps spécifique, dans un endroit spécifique, avec une organisation spécifique et d’une manière spécifique. Par sa sagesse, Il a doté chacune de  ses créatures de spécificités qui lui sont propres.

« Nous avons créé toute chose avec mesure »       La lune verset 49

« Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S’est point attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions. »       Sourate  25 – Al Furqâne: Le Discernement verset 2

Si cette harmonie venait à être troublée, il en découlera des catastrophes diverses. Peut-être même jusqu’à la disparition de la Nature et de l’Homme.

L’Homme, un khalifat sur terre.

Allah, Le très Haut , a mis à disposition cette planète pour l’Homme et a fait de lui un khalifat sur terre. Il l’a honoré mais aussi éprouvé. Il devra rendre des comptes de tous ses agissements. Cette responsabilité découle de l’honneur qui lui été fait et de son droit à user de ce qui s’y trouve.  Tout en lui accordant ces privilèges, Allah lui a indiqué la manière d’utiliser ces bienfaits, dans son intérêt et celui des autres, par l’intermédiaire de la révélation. Il lui a ordonné de préserver la planète tout en jouissant des bienfaits qui lui a octroyés et sans en abuser.

Allah dit : « Et ne semez pas la corruption sur la terre après qu’elle ait été réformée. Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d’Allah est proche des bienfaisants. »  Sourate  7 – Al-A’râf Verset 56

On comprend de ce verset qu’Allah a créé la Terre et l’a prédisposée pour que l’Homme puisse y vivre heureux et prospère, par ce qu’elle contient comme eau, animaux, montagnes, plantes et aussi ces biens matériels ou non. L’Homme doit entretenir ce don et  en jouir sans pour autant le déstabiliser ou même altérer son équilibre et son harmonie.

Ces 50 dernières années, l’Homme à causé d’importants dérèglements et déséquilibres de l’écosystème. L’activité humaine perturbe l’équilibre planétaire et fait obstacle à la préservation de l’environnement. Tout ceci empêche de conserver la Terre tel qu’Allah l’a crée.

«  La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu’ [Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allah) » Sourate  30 – Ar-Rûm : Les Romains Verset 41

Il y a de nombreux hadiths (paroles prophétiques) qui mettent en avant la responsabilité humaine vis-à-vis de la planète : «  Vous êtes tous des bergers et vous êtes tous responsable de votre troupeaux » ce hadith est concis mais il englobe énormément de points. Et notamment la responsabilité de l’homme envers la nature.

Tandis que ceux qui nuisent aux créatures d’Allah sont appelés en Islam « les corrupteurs » ou ceux qui sèment le désordre (moufsidoune)

« Dès qu’il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Allah n’aime pas le désordre! »  Sourate  02 – Al-Baqara : La Vache verset 205.

RESPECTER L’ENVIRONNEMENT, C’EST RESPECTER LA CREATION D’ALLAH

En réalité, l’Islam est à la pointe de la protection de l’environnement comme on a pu le voir ensemble. A nous d’agir en fonction des valeurs inculquées par le Coran afin de contribuer activement à la préservation de ces richesses  qui nous ont été confiées.

« Quiconque plante un arbre, il n’y a pas d’être humain ni de créature de Dieu qui ne mangera de ses fruits sans que celui qui l’a planté ne soit rétribué comme s’il avait donné en charité. » - Hadith authentique relaté par l’imam Ahmad dans son Mousnad et par Tabarani dans al-Mu’jam al-Kabir.

« Si le Jour de la Résurrection survient alors que l’un de vous tient en sa main une graine qu’il s’apprêtait à semer, qu’il la sème. » - Hadith authentique relaté par imam Ahmad dans son Mousnad, par al-Boukhari dans al-Adab al-Mufrad et par Abou Daoud at-Tayalisi, dans son Mousnad.

 « Apprends-leur que l’eau sera partagée entre eux... » (Coran 54:28)

Et le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit :

« Les musulmans se doivent de partager ces trois choses : l’eau, le pâturage et le feu. » Abou DaoudIbn Majah, et al-Khallal.

Gaspiller l’eau est interdit, et cette interdiction s’applique autant à l’utilisation privée qu’à l’utilisation publique, que l’eau soit rare ou abondante.  Il a été rapporté qu’une fois, le Prophète est passé près de Sa’d, un de ses compagnons, qui faisait ses ablutions pour la prière.  Il lui dit :

 « Quel est ce gaspillage, Sa’d? »

 « Peut-on parler de gaspillage même lorsque l’on fait ses ablutions pour la prière? », demanda Sa’d.

Et le Prophète répondit : « Oui, même si tu les fais au bord d’une rivière. » Ibn Majah.

Il a également fait de la terre notre habitat et celui de tous les êtres vivants :

« Dieu, de la terre, vous a fait croître comme des plantes ; puis, Il vous y fera retourner pour ensuite vous en faire resurgir. » (Coran 71:17-18)

« Et Dieu a fait de la terre une vaste étendue, pour vous, afin que vous puissiez y voyager par de vastes chemins. » (Coran 71:19-20)

« Ô Messager de Dieu, y a-t-il une récompense pour le bien que nous faisons aux animaux? »

Il répondit : « Il y a une récompense pour tout bien fait à tout être vivant. »  (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim)

Chasser et pêcher pour se nourrir est permis, en islam.  Toutefois, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a maudit quiconque utilise une créature vivante comme cible, lui enlevant la vie simplement pour s’amuser. Sahih Al-Boukhari, Sahih Mouslim

  De même, il a interdit aux gens de trop faire durer l’abattage d’un animal. Sahih Al-Boukhari, Sahih Mouslim  Il a dit :

« Dieu a prescrit la bonté envers toute créature.  Alors quand vous tuez, tuez avec bonté et quand vous égorgez, égorgez avec bonté.  Affûtez bien votre lame et défaites les liens de l’animal que vous venez d’égorger. » Sahih Mouslim, Abou-Daoud

Prof. Dr.Fawzia AL ASHMAWI, Expert en études islamiques (Islam & protection de l’environnement).