Animaux sauvages

Les animaux sauvages, partie intégrante de notre biodiversité, est un patrimoine aujourd'hui menacé par la convoitise de l'homme.  La disparition d'espèces rares et endémiques (oiseaux, batraciens, mammifères et bien d'autres espèces) de notre pays, est face à un danger de plus en plus réel et imminent. 

A ce jour, il y aurait 8 espèces de mammifères disparues des forêts du Maroc et plusieurs en voie d’extinction. Sans compter également, la trentaine d’espèces d’oiseaux menacées d’extinction.

Le trafic d'espèces sauvages, les chasses clandestines, les persécutions liées au charlatanisme,  la disparition et la destruction des habitats naturels ne sont qu'un aspect de ce fléau. Il incombe à présent, à notre génération de reconstruire, ce que nous avons, jusqu'ici, détruit allègrement et sans aucun état d'âme.

L’intervention du Haut-Commissariat des Eaux et Forêts et la mobilisation de plusieurs ONG Marocaines et internationales de conservation, mobilisées sur le terrain, tentent de juguler cette pandémie. Une loi-cadre sur l'environnement, a bien été promulguée. Pourtant, elle reste peu applicable sur le terrain. Il devient impératif de se pencher sur ce volet, afin  de protéger notre richesse nationale et de la transmettre aux générations futures.  

Nos forêts et nos écosystèmes (le Maroc bénéficiant de plus d'une quarantaine d'écosystèmes différents), sont un bouclier indéniable contre le réchauffement climatique et la désertification, à travers leurs régulations naturelles. Il est de notre devoir de citoyen, de les préserver.